(En)quête de plage

Nacpan beach, El Nido, Palawan
Comment ça un blog sur les Philippines et toujours rien sur ses plages ?

Parce qu’en général, le départ a suscité deux types de réaction. La première :
– Mais que diable vas-tu fabriquer dans cet archipel paumé à l’autre bout du monde ?
La seconde :
– Ah, tu y vas pour la plage ?

Capture d’écran 2014-07-24 à 11.34.50

Démasquée.

Depuis plusieurs années, le ministère philippin du tourisme nous abreuve d’une campagne destinée à promouvoir la destination encore épargnée par le tourisme de masse. Même si les Français sont désormais invités à renforcer leur vigilance sur place, l’opération baptisée « It’s more fun in the Philippines » porte peu à peu ses fruits. Ainsi le célèbre guide Lonely Planet vient d’intégrer les Philippines parmi 10 pays à visiter en 2015 et l’île de Palawan, dans la partie ouest du pays, a été désignée comme la plus belle au monde devant celles d’Hawaï.


L’une des conséquences de cet essor touristique, c’est l’émergence d’une espèce numérique : l’enquêteur balnéaire. Souvent adorable dans la vraie vie (y a pas de raison), mais parfaitement agaçante à observer sur son second terrain de prédilection après la plage : je veux parler d’Internet. En effet, combien de blogs sur les Philippines consacrés à ses plages, réputées parmi les plus belles au monde ? Merci Koh Lanta.
La question que l’on peut se poser maintenant est : comment devenir blogueur plagiste ? Plusieurs stratégies dont voici un inventaire non exhaustif.

L’option BCBG

Un article : « Mon top 5 des plus belles plages« .

Alibi : droit au but (bon, il est possible que cette idée ait également traversé l’esprit de l’auteure de ce billet).

L’option Robinson Crusoé

Un article : « Plages sauvages et bancs de sable éphémères ». Celles auxquelles vous, Parisiens bloqués au bureau, n’aurez jamais accès ou auxquelles vous n’aurez plus le courage d’aller, éreintés par le décalage horaire, après vos 30 heures de vol, escale de 7h à Riyad comprise. Tralalalère.

Extrait : « Les meilleurs tuyaux, c’est par ici ! T’appelles kuya* Passe-Partout de ma part, hop hop, tu t’éjectes de ta jeepney en route, tu chopes le bus sans clim. Puis à droite après le septième cocotier ».

L’option bellâtre

Article : aucun. Juste un superbe et rageant diaporama. Bonus si heureux possesseur d’une GoPro ou d’un drone.

Alibi : nul besoin d’un angle jounalistique pour mon article, puisque, sous tous ses angles, ma plastique les vaut bien. Et puis ce n’est pas pour rien que les Philippines abritent la capitale mondiale des selfies.

L’option faux altruiste White Beach Mindoro Celui qui intitule son album de vacances « L’appel du pied aux amis français ». Le publie d’abord en privé, puis, dans un moment de faiblesse égoïste, d’un clic partage soudain tout au cœur de l’hiver parisien, à grand renfort d’anglicismes « #missyoufriendspleasecome ». Alibi : « Naaan mais tu comprends, j’ignore si tous mes amis restés au pays auront l’occasion de venir me voir. Et donc je fais ça pour maintenir notre amitié. »

* « Vieux frère » en tagalog.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s