Undas / Jour des morts

Ca n’a pas loupé : le corps est arrivé au retour de chez Franprix. Faute d’espace et pour ne pas endommager au passage les rosiers, il a fallu extraire le brancard de l’ambulance dès le début du chemin.

A Manille, juste en bas du domicile, il y a cette salle commune, toujours ouverte, aux grandes baies vitrées. De temps à autre, un cercueil blanc y est installé, encadré par deux grands cierges, une photo du disparu disposée dans l’espace entrouvert. Jour et nuit, on veille le mort à tour de rôle. Dehors, les autres passent le temps à bavarder ou à jouer à des jeux de cartes et d’argent. Les gamins, eux, aspergent les passants depuis la piscine gonflable, tirée sur le chaussée au premier coup de chaud. Et selon la coutume philippine, on attend les parents éloignés pour l’enterrement. Jusqu’à un mois.

– Pour veiller le corps à domicile, pas besoin d’autorisation spécifique tant que le cercueil passe la porte. En revanche, l’enterrement doit avoir lieu dans la semaine. J’oubliais, le cercueil commandé arrivera après la dépouille.

Retour rue morne-en-France.

– Sinon pour l’habillage intérieur, finalement vous prenez le motif capitonné à 300 euros ou velours bleu royal à 400 euros ?

– Et le thanatopracteur, il intervient où exactement ? A domicile ?

Et aux Philippines, sous les tropiques, dans cette salle exposée aux quatre vents, quelle fréquence pour les soins funéraires ?

En plus du chagrin qui s’abat, de ce vide qu’on peine à combler, de cette part d’intimité dévoilée un peu contre son gré, c’est fou toutes ces questions techniques dont on ne soupçonne pas l’existence avant d’être soi-même confronté au décès d’un proche.

En l’occurrence, dans l’archipel, la veillée funéraire reste très codifiée. Le deuil se pare de nombreuses superstitions. Interdiction de laisser un mort seul, de prendre un bain dans la maison ou de se regarder dans un miroir. D’après cet article, quand la personne est décédée âgée, il paraît même que manger la nourriture servie porte chance !

– Heu… et sinon, est-ce qu’on peut venir te voir… mais sans forcément voir le corps?

Sourire malgré le contexte :

– Non.
– …
– Mais siii !

Et c’est parfois moins sinistre qu’une chambre d’hôpital aseptisée, avec vue plongeante sur les pompes funèbres d’en face.

*Undas désigne aux Philippines la Toussaint et par extension, les célébrations du Jour des morts, le 2 novembre.

Lire aussi : Pique-nique au cimetière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s